• Le Joyau, Tome 1 d'Amy Ewing

    Le Joyau, Tome  d'Amy Ewing

      Titre original : The Jewel
      Edition : Robert Laffont (Collection R)
      Format : Grand Format
      Nombre de pages : 464 pages
      Date de Parution : 18 Septembre 2014
      Prix :  17,90 euros en format papier et 12,99 euros en format ebook sur Amazon
      Thèmes : pouvoirs, amours, mère porteuse, richesse, 

    Résumé 
    Vous êtes plus précieuse que vous ne le pensez...
    Le Joyau, haut lieu et cœur de la cité solitaire, représente la richesse, la beauté, la royauté. Mais pour une jeune fille pauvre comme Violet Lasting, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n'importe laquelle : Violet a été formée pour devenir Mère-Porteuse. Car dans le Joyau, le vrai luxe est la descendance... 
    Achetée lors de la Vente aux Enchères par la Duchesse du Lac, Violet – le lot 197, son nom officiel – va rapidement découvrir la réalité brutale qui se cache derrière l'étincelante façade du Joyau. S'exercer à la cruauté, à la trahison et aux coups bas est la distraction favorite de la noblesse. Violet doit accepter son sort et tâcher de rester en vie. C'est pourtant dans ce sinistre quotidien qu'elle tombe amoureuse d'un séduisant garçon, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Cette relation interdite vaudra aux jeunes amants d'affronter les plus grands des dangers... 

    ________________________________________________________________________________________________

    Note  

    Avis : 

    Un premier tome qui nous laisse sans voix.

    Au début, ce qui m'a attiré chez ce livre, c'est sa magnifique couverture. Maintenant que je l'ai lu je sais à quoi elle fait référence. Elle nous montre l’héroïne dans le Joyau qui se trouve être la capitale, en quelque sorte. Et, comme on peut le voir à sa robe, c'est un milieu très riche. Je parlerais de tout ça, un peut plus loin. Sinon, je doit avoué que certain avis m'avait fait un peu peur car la plupart des gens soit adorait ce livre ou soit le détestait. Mais, je me rend compte que c'est à cause de la lenteur du récit, ce qui est assez normal puisque c'est un premier tome et qu'il faut mettre les bases de l'histoire.

    L'univers est très bien fait, je trouve. Certain, dise que c'est un mélange d'Hunger Games et Divergent, ce qui est un peu vraie. En effet, dans cet univers, il existe plusieurs cercles (district) avec au milieu le Joyau. Plus le cercle est éloigné du Joyau, plus il est pauvre. Chaque cercle à une spécialité peut-on dire, par exemple le Joyau s'occupe du pouvoir et la Ferme de tout ce qui est agriculture et élevage. 

    J'ai beaucoup aimé le concept de mère porteuse qui est bien trouvé. Effectivement, on peut trouver les mères porteuses que dans le dernier cercle, le Marais. Elles possèdent des dons spéciaux qui leurs permettent d’être mère porteuse car la royauté du Joyau, ne peut porter des enfants qui naissent normalement. Donc, grâce à leurs dons, les mères porteuses aident la royauté à avoir des enfants bien en formes. Mais, comme va le découvrir Violet, le Joyau, n'est pas aussi bien qu'il en à l'air.

    Violet est un fille très courageuse, je pense. Mais, on la plaint quand même un peu. En effet, à 11 ans environ, elle va être envoyé à Southgate, un pensionnat pour futur mère porteuse. Sa vie, là bas, est meilleure  d'un point vue richesse car elle a tout ce dont elle a besoin : eau chaude, très bonne nourriture... Mais, elle ne peut pas contacter sa famille, chose qui lui brise le cœur. Sur ce point, elle me rappelle America dans La Sélection de Kiera Cass. Elle les voit pour la dernière fois, le jour du Jugement qui permet de faire en quelque sorte la paix avec sa famille et soi avant de partir pour le Joyau. Lors de ce jour du Jugement, on peut sentir son amours pour sa famille car en effet, elle veut rester dans la robe de chambre de sa mère, le plus longtemps possible. 

    Ce que je trouve barbare, c'est la vente aux enchère et le fait que Violet et ses amies aient un numéros de lot. Personne ne doit connaitre leurs prénoms et tout le monde les appelles par leurs numéros de lot qui détermine qui est la meilleure. Ce qui m'a surprise c'est l'apparence du meilleur "lot" et comment elle était habillé, ce que je trouve un peu mesquin. 

    En tout cas, Violet à été très surprise surtout lors de son premiers jour chez la duchesse du Lac. En effet, le Joyau n'est pas comme on le disait à Southgate. La duchesse, que je hais profondément en partit à cause de la fin, va sans raison la gifler. Mais, ce que j'aime beaucoup chez Violet, c'est que malgré toute cette richesse, elle ne se laisse pas corrompre et veut quand même être avec sa famille. Ce qui est aussi intéressant de noter, c'est qu'elle n'est pas indifférente aux sorts de ses amies et elle est prête à tout pour les aider, surtout Raven, sa meilleure amie. Comme pour America dans La Selection, Violet joue de son instrument de musique de façons incroyable. 

    J'ai trouvé très charmant ses premiers émois amoureux, bien que dangereux. D'ailleurs Ash, est juste superbe. Il est tout ce que souhaite une femme comme le prouve les femmes de la royautés qui l'admire. Pour une fois, le garçon de l'histoire n'est pas libre car en effet, il doit servir en quelque sorte d'instructeur à une personne. Je ne vais pas en dire plus au risque de spoiler plus de la moitié du livre. 

    J'ai beaucoup aimé le caractère de Raven, au début. Elle sait ce qu'elle veut dans la vie et elle est moins stupide que Lily, peut-on dire. J'ai justement était triste de savoir ce qui lui arrivait... Quand à la duchesse et sa nièce, je les déteste beaucoup car elles pensent beaucoup trop à elles ou essayent d'arriver à leurs fins par n'importe quelle moyens. La duchesse n'hésite pas à mettre en laisse Violet ou même à casser des choses que Violet adore. 

    L'histoire en elle-même est assez lente au début mais ensuite vers la moitié du livre environ, le rythme s’accélère un peu. Je vous préviens tout de suite qu'elle ne tombe amoureuse que dans la deuxième partie, cela éviteras les déceptions. L'écriture est légère et se très bien, selon moi. La fin est horrible car on s’arrête en plein milieu de l'action pour ainsi dire avec une surprise de taille. Je n'aime vraiment pas quand l'histoire s’arrête au milieu d'un dialogue important surtout au vu de ce qui s'est passé juste avant car cela devient une vraie épreuve de patienter jusqu'à la sortie du prochain tome. La chose qui m'a encore plus massacré pour ainsi dire, c'est qu'il faudra attendre 1 ans pour lire la suite ! 

    Pour en conclure, je vous recommande fortement de lire ce livre, surtout pour les fans de dystopique, mais surtout il faut se mettre en tête que ce n'est qu'un premiers tome. La suite me semble très prometteuse mais malheureusement, il faut attendre septembre 2015. Donc, si je serais vous, j'attendrais un peu avant lire surtout vu la fin.

    ________________________________________________________________________________________________

    Pour lire un extrait, c'est ici !

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :